Gouvernement du Burkina Faso

Coopération Burkina Faso-Japon : Les enjeux du TICAD7 expliqués au Premier ministre

vendredi 3 mai 2019.

 

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, a accordé une audience à l’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon au Burkina Faso, Tamotsu IKEZAKI, dans l’après-midi de ce vendredi 3 mai 2019. Au menu des échanges les enjeux de la septième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 7) qui se tient cette année mais également ceux de l’intronisation de l’empereur japonais, Nahurito, suite à l’abdication de son père, Akihito, après 30 ans de règne.

La ville de Yokohama au Japon accueille du 28 au 30 août 2019, les travaux de la septième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 7).
En effectuant le déplacement de la Primature ce vendredi 3 mai 2019, l’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon au Burkina Faso, Tamotsu IKEZAKI, est allé expliquer au Premier ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, les tenants et les aboutissants de cette importante rencontre qui cimente les relations nippo-africaines.
Il en a profité pour solliciter la participation des plus hautes autorités burkinabè, notamment celle du président du Faso, Roch Marc Christian KABORE, à cette rencontre.
L’autre sujet qui a meublé les échanges entres les deux personnalités a été l’intronisation d’un nouvel empereur nommé Nahurito, suite à l’abdication de son père, Akihito, après 30 ans de règne, ce mercredi 1er mai 2019.
Selon Tamotsu IKEZAKI, le nouveau calendrier japonais est entré dans l’ère impériale Reiwa qui signifie « La belle harmonie ».

« Nous sommes entrés dans une nouvelle ère et nous allons poursuivre la politique de stabilisation de notre société et de la paix dans le monde », a-t-il expliqué.
Au titre de la coopération bilatérale, il a soutenu que « L’empire du Soleil Levant » est aux côtés du Burkina Faso qui connait une insécurité du fait du terrorisme et du grand banditisme.

Bien que sa Constitution qui est pacifiste interdit au Japon de soutenir militairement le Burkina Faso, le diplomate a fait savoir que son pays mène plusieurs actions dans plusieurs secteurs dont l’éducation, l’agriculture et l’intégration régionale, à travers la construction d’infrastructures de qualité au bénéfice du peuple burkinabè.
« C’est une contribution certes modeste mais notre politique est de soutenir massivement les populations vulnérables notamment les enfants. Nous comptons aussi faire don de centaine de véhicules et de motos cette année », a-t-il expliqué.

DCI/PM




Copyright 2003-2009 © Premier Ministère du Burkina Faso. Tous droits réservés - Contactez-nous
03 BP 7027 Ouagadougou 03 - Tel : (226) 50324889/90/91 - Fax : (226) 50330551