Gouvernement du Burkina Faso

Institut mondial pour la croissance verte : un partenaire du Burkina Faso pour une croissance verte

vendredi 5 avril 2019.

 

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE a reçu cet après-midi du 5 avril 2019, une délégation de l’Institut Mondiale pour la Croissance Verte (GGGI), accompagnée du ministre burkinabè en charge de l’environnement Nestor Bassière. La délégation est venue s’entretenir avec le Chef du Gouvernement sur les actions déjà menées dans notre pays avec l’appui de la GGGI et surtout des perspectives en matière d’accompagnement pour réussite de la transition vers une croissance verte.
La GGGI est une organisation intergouvernementale qui s’est fixée pour mission d’accompagner les pays, surtout ceux en développement, à amorcer le chemin d’une croissance verte, notamment avec la finance climat.

Le Burkina Faso a adhéré à l’initiative de l’Institut mondial pour la croissance verte (GGGI) en octobre 2018 et depuis lors, il a bénéficié de l’appui de cette institution. On peut citer entre autres et selon le ministre de l’environnement Nestor Bassière, de l’appui pour la mise en œuvre des éco villages, l’appui pour l’accréditation d’une entité nationale pour le fonds Vert Climat, sans oublier le renforcement des capacités notamment la formation de techniciens capables d’élaborer des projets bancables en vue de leur financement au niveau international. Dans les perspectives dira le ministre, et comme l’a reconnu le chef du Gouvernement, l’appui du GGGI devrait s’aligner sur les priorités du pays.

Pour Mamadou TOUNKARA de l’institut, cette visite de courtoisie a aussi été une occasion de transmettre au Chef du Gouvernement ses salutations et les encouragements de l’ancien Secrétaire Général des nations-Unies Ban KI MOON par ailleurs Président du Conseil et de l’Assemblée de cette institution. Sur le terrain de la lutte contre les effets néfastes des changements climatiques, reconnait monsieur TOUNKARA, le Burkina Faso, selon ses engagements internationaux (les accords de Paris) devrait mettre en œuvre un certain nombre d’actions concrètes nécessitant en la recherche des financements sans oublier celles en rapport avec les politiques et stratégies devant permettre au Burkina de réussir sa transition vers une croissance verte inclusive et durable.

A terme, l’institut pourra accompagner le Burkina Faso dans sa démarche vers une croissance verte aussi bien dans les villes que dans les campagnes. Pour ce faire, le pays devra disposer de capitale humain compétent dans le domaine d’où l’importance de la formation de cadres pour relever les défis futurs. Le Burkina Faso, champion africain voir international pour la campagne mondiale pour la promotion de la croissance verte qui va se dérouler de 2019 jusqu’en 2030, c’est le souhait de l’institut dont le siège est à Séoul.
En attendant, invitation a été faite au Président Roch Marc Christian KABORE de participer au mois d’octobre à Séoul, à la prochaine session de l’institut.

DCI/PM




Copyright 2003-2009 © Premier Ministère du Burkina Faso. Tous droits réservés - Contactez-nous
03 BP 7027 Ouagadougou 03 - Tel : (226) 50324889/90/91 - Fax : (226) 50330551