Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Rencontre Gouvernement-Syndicats : vers une reprise des négociations le 22 (...)

Rencontre Gouvernement-Syndicats : vers une reprise des négociations le 22 juillet

samedi 6 juillet 2019

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, a reçu dans la soirée du vendredi 5 juillet 2019, une délégation de l’unité d’action syndicale. Cette rencontre voulue par le Chef du Gouvernement, est une réunion préparatoire de la reprise des négociations Gouvernement-Syndicat, suspendues depuis le 21 mai juste après l’ouverture des travaux. A l’issue des échanges, Christophe Joseph Marie Dabiré a proposé à la partie syndicale, la reprise des négociations le 22 juillet.

Apres le rendez-vous manqué pour la tenue effective des travaux du cadre de dialogue Gouvernement-Syndicats, le 21 mai 2019, le Gouvernement de Christophe DABIRE renoue avec les partenaires sociaux. « Vous vous souviendrez que le 21 mai 2019, j’avais personnellement ouvert le début des travaux du dialogue Gouvernement-Syndicats pour examiner les réponses au cahier de doléances que nous avions transmis aux organisations syndicales. Malheureusement, cette réunion s’était terminée en queue de poisson parce que les organisations syndicales avaient posé un préalable à savoir, la généralisation ou non de l’IUTS sur les indemnités et les primes des travailleurs », a dit le Chef du Gouvernement.

Christophe Joseph Marie DABIRE qui avait pris l’engagement de recontacter les partenaires sociaux, après avoir fait des recherches sur le préalable des Syndicats, dispose désormais de nouveaux éléments susceptibles selon lui, de relancer les travaux.
D’ores et déjà, le Premier Ministre préconise la mise en place d’un comité technique allégé, qui aura pour mission, l’examen des conclusions du document élaboré en 2016 par le Gouvernement et ses partenaires sociaux sur la question de l’IUTS. Le Premier Ministre souhaite alors que les travaux puissent être relancés le 22 juillet 2019 sur les cahiers de doléances et particulièrement, sur cette question des IUTS. Il a aussi réaffirmé tout l’intérêt que le gouvernement accorde à la rencontre Gouvernement-Syndicats qui est un important instrument de promotion du dialogue social à préserver.

Au cours de la rencontre, les organisations syndicales ont fait part au gouvernement, de leurs préoccupations sur un certain nombre de questions dont l’insécurité dans le pays. Le gouvernement a pris acte, en promettant d’y apporter une réponse lors des prochaines discussions.

Cette initiative de renouer le fil du dialogue avec les partenaires sociaux a été saluée par les organisations syndicales, qui ont promis d’examiner le chronogramme du Gouvernement lorsqu’elles recevront le document.
Selon Bassolma Bazié, la délégation a rappelé au Premier ministre, quelques préoccupations urgentes du monde syndical. Il s’agit notamment du retrait de la loi portant code pénal, du respect des conventions internationales relatives aux libertés syndicales et enfin de la nécessité pour le gouvernement de faire la lumière sur l’assassinat des deux militants de l’ODJ dans le Yagha mais aussi la prise en charge de leurs obsèques.

DCI/PM

Version imprimable