Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Coopération : Le canton de Genève nourrit plusieurs projets pour le Burkina (...)

Coopération : Le canton de Genève nourrit plusieurs projets pour le Burkina Faso

mercredi 12 juin 2019

Le Premier Ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, s’est entretenu, ce mardi 11 juin 2019, avec le Directeur Général de la Chambre de Commerce, d’industrie et des services de Genève, Gilles RUFENACHT, sur la possibilité d’établir des relations de coopération dans les domaines sanitaire, agricole, etc.

Le Burkina Faso et le canton de Genève pourraient, dans les mois à venir, établir des relations de coopération dans plusieurs domaines dont la santé, l’agriculture, l’éducation et la formation professionnelle. C’est l’information que l’on pourrait retenir des échanges entre le Premier Ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE et le Directeur Général de la Chambre de Commerce, d’industrie et des services de Genève, Gilles RUFENACHT, à son pied à terre, ce mardi 11 juin 2019, à Genève en Suisse.

« On a entamé des discussions tout à fait amicales sur la coopération possible entre le canton de Genève et le Burkina Faso. Nous avons pu voir quelques pistes de coopération dans le domaine agricole, dans le domaine de l’éducation et dans le domaine de la santé. Nous avons pu identifier certains domaines de partage et d’échange d’expériences qui seraient tout à fait à même de se concrétiser dans les mois et dans les années à venir », a déclaré Monsieur RUFENACHT.

Selon lui, en ce qui concerne l’agriculture les échanges ont porté sur la production de tomates, « qui est un élément essentiel de l’agriculture du Burkina Faso ».
Au niveau de la santé, il a fait savoir que la coopération hospitalière, a été évoquée, notamment en termes de santé publique, particulièrement dans les domaines clés que sont la cardiologie et le traitement du cancer.

Pour ce qui est de la formation professionnelle, le Directeur Général de la Chambre de Commerce, d’industrie et des services de Genève a expliqué que certains étudiants genevois, après obtention de bourses pourraient suivre un cursus entrepreneurial pour après obtenir certains stages dans des entreprises locales genevoises et par la suite développer des affaires avec des entreprises au Burkina Faso.

« Nous allons voir si certains entrepreneurs sont prêts à développer des échanges, de coopération et du développement d’activités au Burkina Faso. J’ai senti chez le Premier Ministre une volonté de mise en avant de l’entreprenariat qui m’a beaucoup touché. Il faut que nous soyons les facilitateurs du développement des affaires au Burkina Faso », a-t-il précisé.

DCI/PM

Version imprimable